Ecrire un article avec des emojis, ça se fait ou pas

Un texte avec des émojis : oui ou non pour votre communication écrite ?

Ils ont littéralement envahi nos échanges privés ! Mais la présence des émoticônes dans les contenus utilisés dans les supports de communication est-elle vraiment appropriée ? Alors, écrire un article avec des émojis, pour ou contre ?

Les émoticônes sont partout !

Dans vos SMS, sur Messenger, WhatsApp, dans vos mails persos et même pros… Nous les utilisons constamment, voire à haute dose, pour ponctuer nos échanges. 

Et certains n’hésitent pas à construire des phrases uniquement avec des émojis !

Ces drôles de figures toutes rondes savent si bien exprimer les sentiments, l’amour, la joie, la satisfaction, la colère, l’exaspération, la réflexion, qu’elles remplacent aisément les mots.

Et apportent une touche directe, légère, rafraîchissante et fun à un texte. Clairement, les émojis sont marrants et… pratiques ! Mais de là à écrire un article avec, est-ce bien raisonnable…

Dans les posts pour les réseaux sociaux… avec retenue

Je l’avoue, mes textos persos en sont remplis. En revanche, je les utilise avec beaucoup de retenue dans mes posts sur LinkedIn. En général, pas plus de trois et quelques flèches si j’ai besoin de matérialiser des idées et/ou des paragraphes pour aérer un texte et améliorer la lisibilité. 

Inutile d’en abuser. A mon sens, les posts truffés d’émojis retiennent davantage l’attention pour cette saturation de figures aux humeurs changeantes que pour leur fond. Le regard aura tendance à se focaliser, voire à s’agacer de l’abondance d’émoticônes au détriment du message à retenir. Dommage qu’ils puissent le parasiter.

Ecrire un article avec des émojis, oui mais…

Il n’y a évidemment pas de règle en la matière, pas de code de bonne conduite du rédacteur qui lui interdirait d’écrire un article avec des émoticônes. 

La question se pose plus précisément pour la rédaction de contenus pour le web. Les émojis sont absents ou presque du print. Autre support, autres usages ! 

Usez de bon sens et réfléchissez à votre cible et aux habitudes de votre lectorat avant d’écrire un article comprenant des émoticônes. Si je rédige des contenus pour le BtoB, pour un média institutionnel ou corporate, est-ce vraiment dans les habitudes ? Pas si sûr…

En revanche, freelances et entrepreneurs, dans la tech en particulier, les utilisent fréquemment dans leurs articles de blog et leurs newsletters. Dans ce cas, il y a une connivence tacite entre personnes partageant une même culture, celle du web où les émojis sont largement présents. Il y a moins de risque de surprendre et d’agacer !

Si vous vous demandez s’il convient d’écrire un article avec des émojis, comme pour toute figure de style, raisonnez « reader first ». Mon lecteur d’abord !

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest